/ Voyages

Barcelone

Photo de couverture par Benjamin Voros.

Fan de Game of Thrones et de musique en général, nous avions le choix entre Paris et Barcelone pour aller voir le concert du maestro Ramin Djawadi. Je ne connais pas spécialement Paris, mais l'idée ne m'enchantant pas plus que ça, nous avons alors décidé de partir pour Barcelone en voiture, et l'on a pas été déçu.

Airbnb à Parets del Vallès

Nous sommes tout d'abord arrivés en début d'après midi à Parets del Vallès, une municipalité située à 23 km au nord de Barcelone. Nous avons réservé un logement, tout fait main par un étudiant et son père, sur le toit d'un petit immeuble familial et surplombant les hauteurs de la ville. Nous n'avons pas vraiment visité cette ville, le but étant de passer plus de temps à Barcelone bien sûr.

L'après midi passée et la faim arrivant à grand pas, on s'est mis en quête de trouver un petit bistro sympa.

Petit bistro catalan : Pitapes

Candice avait très faim comme le montre cette belle image 😁. Endroit très agréable que nous recommandons. Par contre tout est écrit en Catalan, comme pas mal de choses dans cette région de l'Espagne en fait.

Le deuxième jour, première journée dans Barcelone, nous avons décidé de nous garer au nord de Barcelone, au parc Güell, et de tout faire à pied.

On a vraiment été étonné par le côté vert et ouvert de la ville. Les vieux bâtiments sont sublimes et les espaces pour piétons ne manquent pas. C'est une ville assez hétéroclite où chacun y trouvera son bonheur.

Une très belle église

Cette église particulièrement jolie se fond très bien dans le décor (ou plutôt ce qu'il y a autour, car elle doit être là depuis un sacré bout de temps).

Une fois n'est pas coutume, nous avons mangé coréen. C'est une tradition ! À chaque voyage, nous cherchons au moins un restaurant coréen et un japonais. Là, c'est un Bibimbap, un repas classique, vegan pour celui-ci, mais assez costaud. On remarquera que la moitié a très vite disparu ✌.

Un exemple de repas coréen 🤤- Photo by Jakub Kapusnak

Après un bon repas, on se dirige vers la Sagrada Familia, lieu probablement le plus touristique de Barcelone. On s'est arrêté en chemin au parc de la citadelle. Le monument est très propre et de nombreux touristes se sont prêtés au jeu des photos.

Parc de la Ciutadella

La voilà ! Encore et toujours en rénovation.

La Sagrada Familia

En fin de journée, nous décidons de remonter voir un magasin de bières, puis d'aller aux Jardins d'Hiroshima, qui n'avaient vraiment rien d'un jardin mais passons. Nous nous sommes arrêtés non loin, entre deux barres d'immeubles, dans ce petit parc très sympa où jouaient des enfants de plusieurs couples (la photo ne montre aucun enfant me fait remarquer Candice...).

Parc de les Aigües

Après 12km de marche, et plusieurs plaintes de Candice pour rentrer, c'était enfin l'heure de manger. Et comme toujours, on a été attiré par un restaurant Japonais. Assez banal en somme, une serveuse - ne sachant visiblement pas trop parler anglais - nous envoyait à chaque fois une autre personne de crainte de ne pouvoir nous comprendre.

Restaurant japonais

Enfin vient la dernière journée. Au programme : un peu de repos car les douleurs de la v(i)eille sont encore présentes. Direction la salle de concert au sud ouest de Barcelone. On s'est notamment arrêté sur le magnifique musée national d'art.

Musée national d'art

Puis direction une fois de plus vers un restaurant, à quelques kilomètres, cette fois-ci typique Catalan, et de plus, populaire. Après une bonne heure d'attente à l'extérieur, on nous propose une table et l'on commencera à manger à 15h. Sacrés Catalans 😀. L'apéritif étant déjà suffisant, je vois arriver cette assiette qui fait littéralement deux assiettes de large 😱...

Cannellonis 1, Arnaud 0

Candice n'a pas non plus fait la maline...

Candice et ses poivrons farcis

On entame la digestion et direction le tant attendu concert de GoT. Sublime, peu de monde (même si la salle était remplie). Candice s'est faite interviewer par la radio locale, ce qui m'aura bien fait rire.

Winter is coming
Barcelone
Share this

S’abonner à Nimaen